Si vous arrivez directement sur cette page, pour ouvrir le site principal, cliquez ici ! 

retour à la page de menu












L'analyse des anciens documents cadastraux permet de discerner deux types d'agencement des parcelles :
  • des petits champs "anarchiquement" disposés autour de petites fermes ou des hameaux,
  • et de grandes parcelles plus régulières au centre desquelles sont établis de plus grands domaines ou maisons de maîtres. Les terres de ces grandes propriétés étant confiées à des métayers. C'étaient les terres "dou moussur".

    En devenant cultivateur, l'homme a commencé à modifier son environnement. Il n'a plus jamais cessé de le faire. On sait, qu'en grande partie, le paysage s'est créé et a été entretenu par les agriculteurs.
    La mécanisation a changé la physionomie des prés, des "ratouilles", les balles rondes ont remplacé les gerbes et les bottes rectangulaires...

    Jusqu'en 1880, la vigne occupait 1/4 de la superficie des labours ! L'invasion du phylloxéra mit un terme à cette hégémonie en détruisant de nombreux vignobles. La culture de la vigne fut remplacée, à partir de 1892, par la culture du tabac, interdite pendant un temps.
    Le tabac assura ainsi la survie de nombreuses exploitations. Cependant, le travail qu'il exigeait étant important, de nouvelles cultures émergèrent, telles le blé, le maïs, le tournesol, modifiant grandement le paysage. Des cultures qui seront toujours d'actualité en ce début du XXIème siècle...

    La diminution des agriculteurs et la PAC n'entraîneront-ils pas un envahissement de la friche et de la forêt ?

    Le paysage de La Chapelle a subi déjà de nombreuses mutations.
    À la fin du siècle dernier, il y avait ces terres que l'on remembrait et celle-là, que l'on abandonnait... Des villages se dépeuplaient, au bourg, aux Reyssoux : à peine plus de 300 habitants dans les années 70...
    C'est alors qu'une mutation profonde apparut : la vague d'une urbanisation quasi sauvage submergea notre village et en changea la nature : La Chapelle Gonaguet est passé, en une vingtaine d'années à peine, du statut de "petit village rural" à celui de "village sub-urbain de la seconde couronne de Périgueux", dépassant dès 2013 les 1100 habitants !
    Ces très nombreuses maisons neuves naissant le long des routes ont, non seulement transformé l'habitat, mais aussi les mentalités : le village de "primo arrivants" s'est substitué au village "des anciens" des années 80. Comme un peu partout, hélas, on s'enferme chez soi, derrière son mur ou sa haute haie, on passe la tondeuse, on ne se connaît plus et, le pire, on ne supporte aucun dérangement jusqu'à en devenir procédurier, un mal qui nous vient d'outre-Atlantique et ronge le cœur des Français tel un cancer des temps modernes...
    La municipalité elle-même, aux couleurs d'une politique politicienne aux antipodes de la convivialité villageoise, n'est certes pas en reste dans la pratique de ce nouvel état d'esprit où l'intérêt prime sur la fraternité, la vindicte sur la compréhension et la tolérance...

    Et l'horizon est strié de lignes électriques et téléphoniques, bientôt peut-être de fibres, qui signent... le progrès.

    D'ailleurs, pourriez-vous lire ces lignes-ci sans ces lignes-là ?



    Pendant que vous avez lu ce texte, les petites images ci-dessous ont eu tout leur temps pour être chargées par votre ordinateur ; si vous êtes Chapelois, en effet, votre débit ADSL avance au pas de la cagouille, c'est bien connu...
            ;-)

    Ces images sont, en fait, des vignettes qui sont autant de liens vers les images en plein écran.
    Je ne saurais trop vous conseiller d'en ouvrir plusieurs à la fois, en réduisant la première de suite après l'avoir ouverte et ainsi de suite.
    Vous reviendrez alors à la première image qui aura eu son temps pour s'installer sur votre bécane...
    Merci pour elle !         ;-))



    Voici donc quelques clichés de notre belle campagne chapeloise...
    ( Merci à F. Huynh, M. Creyssac, Mme Cavozzi, E. Leroux, M. Dugenet, A. Duponteix... )

    La Chapelle, vue des Reyssoux...
    La Chapelle, vue de "Rochefort"...
    l'arrivée sur La Chapelle...
    l'arrivée par l'école...
    le bourg
    le bourg et ses jardins, en 1968
    Sous la neige de février 2004...
    L'arbre, ce monument naturel...


    depuis le bourg de La Chapelle Gonaguet

    le bourg vu de Patraud


    Blanchou
    les Boiges


    Les Brunies


    les Chaumes


    le Caillou


    Chats Pendus


    Desbat


    Feytaud
    les Forêts


    Fontenille
    Fontenille sous la neige ! (février 2004)


    La Galoche


    les Genêts


    les Granges

    Ciels de Granges...


    Les Jalajoux


    la Jarthe


    Maisonneuve


    Malledent


    Merlande


    Patraud


    le Pavillon


    Pelleport


    les Places


Les Plateries


Puy Auriol


Pouzat


le Pouzat sous la neige


Les Reyssoux


Les Servanties
Rochefort


le trou de Rode


Quelques photos de la tempête de 99...


Merci !
aux Chapelois qui ont permis d'enrichir cette page
en m'envoyant leurs clichés.